Fondo Europeo de Desarrollo Regional. Unión Europea. Europa impulsa nuestro crecimiento
Arctica
Tecopysa Cotesa Enclave Fundación Tecopy

Sécurité routière en Castille-La Manche

Rédaction des « Études et projets de sécurité routière
2009 – 2011 » pour le service national de la démarcation des routes (Demarcación de Carreteras del Estado) en Castille-La Manche

Description narrative du projet :
Le présent contrat a pour objet de réaliser une analyse et une gestion de la sécurité routière sur le réseau routier national de Castille-La Manche pendant la période définie dans le contrat. À cette fin, une série de phases sont établies, notamment la collecte des informations nécessaires, le traitement des données obtenues, l’analyse des données, la réalisation de propositions de mesures visant à améliorer la sécurité routière, y compris la rédaction des projets de construction nécessaires pour l’exécution des mesures de plus grande ampleur. Un suivi des mesures adoptées sera également effectué, en analysant l’effet que l’exécution a produit pour chacune des mesures.
Un programme de sécurité routière est un processus d’identification et d’étude des tronçons et des caractéristiques dangereuses ou potentiellement dangereuses de la route, ainsi que la mise en place de mesures correctives et préventives appropriées avec les niveaux de priorité correspondants.
La liste des travaux à réaliser pour répondre aux objectifs du cahier des charges est indiquée ci-dessous, tous définis dans la note de service de la Sous-direction générale de la conservation et de l’exploitation, datée de juillet 2008.

  • Phase I : analyse du taux d’accidents sur des périodes de cinq ans, identification des tronçons de concentration des accidents (TCA), étude et rapport des TCA identifiés et proposition d’actions, surveillance et examen des TCA identifiés les années précédentes, suivi et bilan des actions réalisées et/ou des propositions.
  • Phase II : étude détaillée de toutes les améliorations et adaptations à apporter pour améliorer préventivement la sécurité routière et proposition d’actions préventives en matière de sécurité routière. Les résultats de l’analyse nationale de la sécurité routière effectuée par le réseau national seront utilisés comme référence, et des inspections et des examens seront réalisés, ainsi que, le cas échéant, les éléments susceptibles d’être améliorés, en analysant leur incidence ou leur influence sur le taux d’accidents (en tenant également compte des accidents sans victimes), et en définissant et évaluant les actions préventives correspondantes les plus appropriées (regroupées par itinéraires et/ou typologies) et en établissant une proposition de priorités et un système d’exécution (activités de conservation – Crédits de gestion directe (GD), opérations incluses dans les contrats de conservation intégrale (CI) – et/ou programmes de sécurité routière).
  • Phase III : l’étude et le compte rendu de tous les accidents mortels survenus sur le réseau routier qui affectent le présent marché, pendant toute sa durée, y compris les propositions d’action.
  • Phase IV : rapports périodiques sur le suivi des actions (au moins un par semestre) et l’efficacité des actions engagées. L’objectif est d’analyser l’évolution et la typologie du taux d’accidents pour vérifier l’adéquation des mesures proposées.
  • Phase V : réalisation d’études spécifiques sur la sécurité routière.
  • Phase VI : propositions d’ordres d’étude et rédaction des projets correspondants. Cela consiste en la réalisation des propositions d’ordre des études à la Sous-direction générale de la conservation et de l’exploitation de la Direction générale des routes pour initier les mesures d’amélioration de la sécurité routière qui nécessitent la rédaction d’un projet. De plus, les projets seront rédigés par écrit une fois que les ordres d’études correspondants seront émis.
  • Assistance pour améliorer la gestion informatique de l’unité routière provinciale de la Démarcation de Castille-La Manche.

Le nombre de projets à rédiger dans le cadre du contrat représente un montant approximatif des travaux d’environ 60 millions d’euros, à l’exclusion des expropriations.

Description des services effectivement fournis par le personnel de l’entreprise :
Le contrat consiste en un service d’assistance technique au service national de la démarcation des routes (Demarcación de Carreteras del Estado) en Castille-La Manche, pour les aspects liés à la gestion de la sécurité routière. La coordination est assurée avec les différentes unités des routes de l’État dans chacune des provinces concernées et avec les entreprises adjudicataires des contrats de conservation intégrale de toutes les routes de l’État de la communauté autonome.
Les principales données sur les accidents sont obtenues grâce aux sociétés en charge de la conservation intégrale, puis complétées avec celles de la Direction générale de la circulation. Un travail de terrain est effectué pour collecter des données afin de compléter les informations et obtenir les données nécessaires pour pouvoir évaluer la sécurité routière.
À partir des données collectées, les différents types de rapports indiqués ci-dessus sont élaborés. Les premiers rapports, tels que ceux relatifs au TCA, aux accidents mortels ou aux actions préventives, permettent de définir une série d’actions visant à améliorer la sécurité routière. Ces actions peuvent être peu coûteuses et être directement réalisées, ou elles peuvent coûter très cher, ce qui, dans ce cas, nécessitera la réalisation d’un projet. Toute la documentation administrative est établie avant la réalisation du projet, ainsi que le projet de construction lui-même. Le projet de construction comprend les documents suivants : rapport et annexes, plans, cahier des charges techniques et budget, nécessaires pour définir en détail les travaux à exécuter et la manière de les exécuter. Les unités d’œuvre ainsi que les caractéristiques et l’origine des matériaux qui seront utilisés sont également spécifiées, lors des phases de construction et de conservation et exploitation.

Ministère de l’Équipement. Direction générale des routes

Date de début : 10/2009
Date de fin : 10/2011
Durée des travaux : 24 mois (possibilité d’extension de 12 mois)